Les objectifs sont «ambitieux mais réalistes»

Route mobilité électrique

Les objectifs sont «ambitieux mais réalistes»

17 mai 2022 agvs-upsa.ch – Le premier objectif, une part de 15% de véhicules rechargeables parmi les nouvelles immatriculations, a été atteint plus tôt que prévu et largement dépassé. La «Feuille de route mobilité électrique» se fixe désormais un nouvel objectif ambitieux: 50% de véhicules rechargeables parmi les nouvelles immatriculations et 20'000 stations de recharge accessibles à tous.
 
L’UPSA soutient la feuille de route avec trois mesures:
Le module de formation «Travail sur les composants de véhicules sous tension», des consignes claires concernant les travaux sur les véhicules électriques et hybrides et l’amélioration des compétences de vente et de conseil pour les véhicules électriques et l’infrastructure de recharge. 

Vous trouverez ici toutes les informations sur la Feuille de route mobilité électrique.

20220518_roadmap_artieklbild.jpg
Source: médias de l'UPSA

kro. «Personne n’aurait imaginé que nous atteindrions aussi rapidement les objectifs fixés, voire que nous les dépasserions», a déclaré la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga lors de sa rétrospective des réalisations de la «Feuille de route mobilité électrique» au cours des quatre dernières années. «L’offre de véhicules électriques est beaucoup plus large, les prix à la baisse et les files d’attente devant les bornes de recharge ne se sont pas concrétisées.» La feuille de route va être prolongée de quatre ans et assortie de nouveaux objectifs: 50% de véhicules rechargeables parmi les immatriculations, 20'000 stations de charge accessibles à tous et recharge facile et utile au réseau à domicile, sur le lieu de travail et en déplacement. Début mai 2022, la part de marché des véhicules rechargeables s’élevait à 37,7% parmi les nouvelles immatriculations et le nombre de stations de recharge accessibles au public à 10'899 (8864 bornes à CA et 2035 bornes à CC). D’après Mme Sommaruga, les objectifs fixés sont donc «ambitieux mais réalistes».
 
Une cinquantaine de représentants des branches de l’automobile, de l’électricité, de l’immobilier et des parcs de véhicules ainsi que la Confédération, les cantons, les villes et les communes s’engagent en faveur de la «Feuille de route mobilité électrique». Ils cherchent tous à attirer l’attention du public sur l’importance des thèmes et des mesures liés à l’électromobilité et à dégager des synergies en vue d’un développement rapide de l’infrastructure de recharge. Il s’agit d’augmenter continuellement la part des véhicules rechargeables parmi les nouvelles immatriculations de voitures de tourisme. Dans le même temps, la Feuille de route mobilité électrique se veut aussi une plate-forme d’échange pour les membres.
 
L’UPSA y participe également pour diverses raisons. «Lorsqu’il s’agit de transport individuel motorisé, de formes de mobilité et de propulsion, le garagiste doit être impliqué en tant que prestataire de mobilité», déclare Manfred Wellauer, vice-président de l’UPSA et membre du comité central. Les autorités sont selon lui conscientes que le garagiste, en tant que partenaire de confiance, joue un rôle important dans la décision d’achat des clients.
 
Lorsqu’on lui demande de décrire la position de l’UPSA sur l’électromobilité, M. Wellauer répond que la branche automobile a prouvé au cours des dernières décennies qu’elle est ouverte à de nouvelles formes de mobilité. «Nous ne pouvons tout simplement pas nous permettre de rater le coche des différentes évolutions.» Toutefois, souligne M. Wellauer, l’électromobilité devrait également être associée aux énergies renouvelables même si l’électrique représente 80% des motorisations alternatives.
 
Au sein de la commission, l’UPSA s’est fixé pour mission de présenter des arguments objectifs, de mettre en évidence les avantages et les inconvénients et de souligner que les technologies existantes sont aussi avantageuses. «Nous défendons ainsi les intérêts du trafic individuel motorisé», déclare Manfred Wellauer.
 
«Tous les membres contribuent à la réalisation des objectifs avec leurs propres mesures», ajoute Olivier Maeder, membre de la direction de l’UPSA, qui a représenté l’UPSA lors de la cérémonie de la deuxième édition de la feuille de route et qui l’a signée au nom de l’association. L’UPSA soutient la feuille de route avec trois mesures: le module de formation «Travail sur les composants de véhicules sous tension», des consignes claires concernant les travaux sur les véhicules électriques et hybrides et l’amélioration des compétences de vente et de conseil pour les véhicules électriques et l’infrastructure de recharge.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

4 + 1 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Commentaires