L’électrification: l’Europe en forte croissance

30 mars 2020 upsa-agvs.ch – Alors que les premiers signes d’un ralentissement sont perceptibles en Chine et aux États-Unis, le marché européen enregistre une forte progression de l’électrification automobile. La Suisse affiche elle aussi une hausse.

20200327_nissan_leaf.jpg
Les véhicules électriques comme la Nissan Leaf sont de plus en plus populaires en Europe.

cst./pd. Suite à l’euphorie de l’électromobilité observée en 2018, les chiffres de l’année 2019 témoignent d’une certaine lassitude: la part des voitures électriques dans le marché mondial est passée péniblement de 2,2 % en 2018 à 2,5 % en 2019. Telle est la conclusion de l’Automotive Electrification Index publié par le cabinet de conseil AlixPartners, présent dans le monde entier. Chaque trimestre, cette étude calcule l’autonomie électrique des véhicules vendus en appliquant la formule «nombre de véhicules électriques vendus» x «autonomie électrique sans assistance de la part d’un moteur thermique».

Jusqu’à présent, l’électrification a été stimulée par la Chine. Les premiers signes d’un ralentissement y ont toutefois été constatés en 2019. Bien que l’autonomie électrique y ait progressé de 64 %, ce taux de croissance annuel est largement inférieur à ceux des années précédentes, qui atteignaient en moyenne 113 % entre 2013 et 2018. Les résultats ont également été en deçà des attentes aux États-Unis: la hausse annuelle de 20 % s’y est révélée bien plus faible qu’entre 2013 et 2018, où elle s’est élevée à 48 % en moyenne.

La situation est différente en Europe. En effet, en une année, de 2018 à 2019, le marché européen a enregistré une hausse significative (+110 %), si bien qu’il joue un rôle déterminant dans l’augmentation mondiale de l’autonomie électrique en 2019, qui a atteint 61 % (près de 670 millions de kilomètres). Cette prouesse est due à la progression des ventes, au développement de la technologie et à la forte part de véhicules fonctionnant uniquement sur batterie. L’autonomie moyenne des voitures électriques disponibles a progressé considérablement. Fin 2018, elle n’était que de 221 kilomètres, alors que fin 2019, une voiture électrique était capable de parcourir 296 kilomètres sur une seule charge.
 

 

Restez informé et abonnez-vous à la newsletter UPSA !
S'abonner maintenant

 


 
Pour mieux appréhender l’évolution annuelle, les auteurs de l’étude présentent d’autres détails dans l’analyse du quatrième trimestre 2019. Compte tenu du taux d’électrification avancé et de la taille du pays, la Chine se hisse à nouveau à la première place du classement mondial de l’autonomie électrique (91 millions de kilomètres). Les États-Unis la suivent, de loin, avec 17 % de l’autonomie vendue (31 millions de kilomètres). Les Pays-Bas évincent la Norvège de la troisième place. Grâce à une augmentation de l’autonomie de 15 millions de kilomètres, ils sont responsables à eux seuls de 8 % de l’autonomie mondiale, un résultat remarquable. Suite à un léger recul au cours des deux premiers trimestres de l’année 2019, la Suisse peut à nouveau se targuer d’une hausse de l’autonomie de 1,06 million de kilomètres. Avec 1,1 % de l’autonomie mondiale et près de deux millions de kilomètres électriques vendus, elle décroche la onzième place de la comparaison internationale, soit une progression de trois places par rapport au deuxième trimestre 2019.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Commentaires